Candide - Commentaire composé - Chapitre 30

0 0 0 0 0 0 (0 reviews)
La qualité de ce devoir a été vérifiée par nos enseignants !

Éducation

Générale Première

Matière

Français - Section littéraire

Note

20/20

Pages

4

Mots

1323

Format du fichier

PDF

Candide - Commentaire composé - Chapitre 30

Candide, commentaire composé, chapitre 30 : Pour t'aider à mieux comprendre l'œuvre de Voltaire et à t'entraîner à l'exercice du commentaire composé qui te sera proposé le jour de l'épreuve écrite anticipée du BAC de Français, notre équipe a rédigé un exemple d'analyse de l'excipit de Candide ou l'Optimisme (1759). S'appuyant sur les derniers paragraphes du chapitre 30, la problématique s'interroge sur ce dénouement typique à un conte philosophique.

Contenu
Candide ou l'Optimisme, chapitre 30, commentaire.

Extraire
Commentaire composé : Voltaire, Candide ou l'Optimisme (1759), extrait du chapitre 30 (excipit)

Voltaire publie son conte philosophique Candide ou l'Optimisme en 1759. Influencé par les Lumières, l'ouvrage dénonce entre autres, à travers les aventures du jeune naïf Candide, le fanatisme religieux, l'esclavage et la guerre. Perdant peu à peu foi en la philosophie optimiste que lui avait inculquée son maître Pangloss, Candide, dans les derniers chapitres du conte, commence à développer son propre mode de pensée.

Cet extrait de l'excipit, situé à la toute fin du chapitre XXX, constitue un épilogue qui se comprend à la lumière des différentes rencontres effectuées par Candide au cours de son parcours initiatique. Nous nous demanderons ainsi en quoi ce dénouement est typique d'un conte philosophique. Nous étudierons donc dans un premier temps les marques de clôture du récit et l'évolution des personnages, avant de nous attarder sur la sagesse à laquelle finit par accéder le jeune héros.

Cet extrait a valeur de résolution des enjeux du conte, comme en témoigne sa forme. Nous trouvons d'abord de nombreux passés simples (« entra », « se mit », « devint »), qui créent une distance temporelle : l'action est terminée, finalisée. Notons également l'idée du retour au foyer (« en retournant dans sa métairie »), demeure habitée par les personnages principaux du conte, qui représentent chacun une étape dans le parcours spirituel de Candide. Nous les retrouvons d'ailleurs dans le discours de Pangloss, qui a valeur d'épilogue, alors qu'il énumère la longue liste des péripéties qu'ils ont connues (« si vous n'aviez pas été chassé […], si vous n'aviez pas été mis à l'Inquisition […] »). Force est aussi de constater les nombreuses différences avec la situation d'origine. On observe dans un premier lieu une régression spatiale, puisque Candide, Cunégonde et Pangloss passent d'un « beau château » en Westphalie à une petite métairie turque. À ceci s'ajoute une dégradation sociale, puisque des personnages nobles travaillent à la ferme. Il serait toutefois possible d'avancer que le véritable enjeu est ici l'implantation dans un monde où les valeurs occidentales (telles que les classes sociales, vectrices de privilèges ou de limitations) n'ont plus cours. Quelle que soit leur situation, Candide a obtenu ce qu'il désirait, ce qui était de vivre auprès de Cunégonde ... [En lire plus]