Écriture d'Invention sur la poésie

0 0 0 0 0 0 (0 reviews)
La qualité de ce devoir a été vérifiée par nos enseignants !

Éducation

Générale Première

Matière

Français - Section littéraire

Note

20/20

Pages

4

Mots

632

Format du fichier

PDF

Écriture d'Invention sur la poésie

Pour t'aider à te préparer à l'épreuve écrite anticipée du BAC de Français, nous te proposons des corrigés entièrement rédigés, ”Écriture d'Invention sur la poésie”. Celui-ci porte sur un sujet d'écriture d'invention proposé au BAC 2010, série technologique, session Pondichéry. Il fallait rédiger un dialogue, en vers ou en prose, à partir d'une fable de La Fontaine.

Extraire
Écriture d'Invention : Poèsie

Sujet : En vous appuyant sur le texte 2 « La Génisse, la Chèvre et la Brebis en société avec le Lion » de La Fontaine, imaginez sous forme de dialogue en vers ou en prose, les réponses de la Génisse, de la Chèvre et de la Brebis au Lion. Vous ne signerez pas votre texte.

Texte 2 : La Fontaine, « La Génisse, la Chèvre et la Brebis, en société avec le Lion »
Fables, I, 6, 1668.
La Génisse, la Chèvre et leur sœur la Brebis,
Avec un fier Lion, Seigneur du voisinage,
Firent société1, dit-on, au temps jadis,
Et mirent en commun le gain et le dommage.
Dans les lacs2 de la Chèvre un Cerf se trouva pris.
Vers ses associés aussitôt elle envoie3.
Eux venus, le Lion par ses ongles compta,
Et dit : « Nous sommes quatre à partager la proie. »
Puis en autant de parts le Cerf il dépeça,
Prit pour lui la première en qualité de Sire :
« Elle doit être à moi, dit-il, et la raison,
C'est que je m'appelle Lion :
A cela l'on n'a rien à dire.
La seconde, par droit, me doit échoir4 encor :
Ce droit, vous le savez, c'est le droit du plus fort.
Comme le plus vaillant, je prétends la troisième5.
Si quelqu'une de vous touche à la quatrième
Je l'étranglerai tout d'abord6. »

(...)

Écriture d'Invention

« Mais Sire ! Protesta la Génisse en colère
Qui voudrait si injuste organisation ? »
Il répondit : « J'ai distribué les parts du cerf
À qui a apporté sa contribution. »
« Donnez-en à la chèvre ! Elle fit cette proie ! »
« Oh ! dit cette dernière, n'en gardez pas pour moi. »
La Brebis répartit : « Quel est notre avantage
À vous prendre pour frère ? » Le lion rugit de rage.
« Me traitez-vous de fourbe ? Je suis Sire Lion.
Moi seul peux assurer notre protection.
Que ferez-vous donc quand viendront les léopards ?
Ces fauves affamés, ces féroces guépards ?
Vous appellerez Lion, que vous aurez nourri ... [En lire plus]