Le Jeu de l'amour et du hasard - Commentaire composé - Acte 3 scène 6

La qualité de ce devoir a été vérifiée par nos enseignants !

Le Jeu de l'amour et du hasard - Commentaire composé - Acte 3 scène 6

Si tu as besoin d'inspiration pour l'épreuve écrite anticipée du BAC de Français, tu peux lire ici un exemple rédigé de commentaire composé, ”Le Jeu de l'amour et du hasard - Commentaire composé - Acte 3 scène 6”. Ce texte porte sur la scène 6 de l'Acte III de la comédie de Marivaux Le jeu de l'amour et du hasard (1730), dont nous avons étudié les effets de duperie dévoilés lors d'une répétition générale de la révélation finale.

Extraire

Commentaire sur Le jeu de l'amour et du hasard de Marivaux, Acte III, scène 6

Nous allons étudier un extrait de la pièce Le jeu de l'amour et du hasard de Marivaux. Cette pièce, écrite en 1730, est une comédie en trois actes où deux jeunes gens, promis l'un à l'autre par leurs parents sans s'être jamais rencontrés, décident de se faire passer pour leurs domestiques respectifs afin de mieux repérer les éventuels défauts de leur futur conjoint.

Pendant que Dorante et Silvia évoluent sous des habits de domestiques, leurs propres valets et servantes, Arlequin et Lisette, endossent également les costumes de leurs maîtres, pour contribuer à la mascarade. La comédie repose entièrement sur ces effets de duperie et sur l'amour qui naît entre des personnages qui croient tous être les seuls à porter des masques. La scène sur laquelle nous allons nous attarder se situe à la fin de la pièce, au moment où ces masques, justement, s'apprêtent à tomber.

Arlequin, qui se fait passer pour Dorante, a demandé la main de celle qu'il croit être Silvia et Lisette, sous ce nom, se prépare à l'accepter. À ce stade, le spectateur, qui connaît tout le stratagème, ne peut que se demander comment vont réagir ces deux protagonistes quand ils se révèleront mutuellement leur propre identité.

Nous verrons comment Marivaux prépare ici la fin de sa pièce, comme une répétition générale de la révélation finale à laquelle devront se livrer ensuite les véritables Dorante et Silvia. Pour cela nous allons observer comment il insiste sur les notions d'honneur, avant de nous attarder sur la manière dont il joue avec les mots et dont il permet enfin à l'amour de triompher de tous les obstacles.

Les deux personnages en scène sont donc Arlequin et Lisette. Tout le monde – des spectateurs aux autres protagonistes – sait qu'ils jouent un rôle et qu'ils se sont déclarés leur amour sous une fausse identité. Tout le monde sauf eux. Tout au long de cette pièce, Marivaux joue donc de la double énonciation qui est un principe clé du théâtre : les spectateurs connaissent des informations que les personnages ignorent.

Au début de la scène, Arlequin et Lisette pensent donc tous les deux que leur interlocuteur est d'un milieu social plus élevé que le leur et qu'il risque d'être déçu en découvrant la vérité. L'honneur, dans toutes les acceptations du terme (soit aussi bien dans son aspect lié aux biens qu'ils possèdent que dans celui de l'attitude qu'ils adoptent), revient donc souvent dans ... En lire plus

Le Jeu de l'amour et du hasard - Commentaire composé - Acte 3 scène 6

[0]
No user reviews yet - you can be the first to review this eBook.