Germinal Contexte Historique

Germinal Contexte Historique : Germinal (Zola, 1885) est une œuvre complexe à la portée historique immense. Afin de te permettre de mieux en comprendre le contexte, nos enseignants ont rédigé pour toi une présentation qui t’explique la méthode de travail de l’auteur et le contexte historique, économique et social de revendications ouvrières auquel renvoie le roman Germinal.

Contexte Historique Germinal, L'auteur, Émile Zola​

Né en 1840 à Paris, Émile Zola est un écrivain et journaliste français. Romancier de renommée mondiale, il est connu pour son écriture réaliste et naturaliste, son roman Germinal (un des volumes de la série des Rougon-Macquart) récemment adapté au cinéma, et son article sur l'affaire Dreyfus publié en 1898, intitulé « J'accuse ». Journaliste aguerri et reconnu, Zola est un grand observateur des hommes et des faits de son temps, et s'engage volontiers dans des causes sociales, artistiques ou littéraires pour défendre « les miséreux ».

Il est un des plus illustres représentants du naturalisme – dont le père est Balzac – qui a pour visée de représenter « l'histoire naturelle de l'homme ». Ce mouvement littéraire dissèque arbitrairement tout ce qu'il trouve, par son détail foisonnant, afin de dresser le portrait le plus authentique possible d'une scène. Il vise également à étudier l'humain et son évolution, ce qui poussera Zola à écrire la saga des Rougon-Macquart entre 1871 et 1893, une suite de vingt romans mettant en scène l'analyse d'une même famille sur plusieurs générations.

1880 est une année très difficile pour lui : les décès de Gustave Flaubert et de sa mère atteignent profondément le romancier, le plongeant dans une profonde dépression.

En écrivant Germinal en 1885, Zola exprime son rêve « d'un seul peuple fraternel faisant du monde une cité unique de paix, de vérité et de justice », au travers d'une aventure épique et d'un portrait social poignant.

Un des atouts de Zola consiste en son assiduité au travail et sa rigueur. Comme l’affirme sa devise peinte sur la cheminée de son cabinet de travail : « Nulla dies sine linea » (pas un jour sans une ligne). Sa méthode de travail est peu fréquente chez les hommes de lettres de son temps, sa phase préparatoire à l'écriture de Germinal sera, en effet, constituée de lectures abondantes : il se documente grâce à des études de toutes origines, lit des journaux, mène l'enquête sur ses fameux « carnets ».

Zola se déplace ensuite sur le terrain pour s’entretenir avec les différents acteurs de son récit : maîtres porions, mineurs syndiqués, ingénieurs. Il visite les corons d'Anzin et de Bruay pendant huit jours, participe à des réunions syndicales, interroge des mineurs et des femmes de mineurs, entre dans les demeures et les cafés, se familiarise avec les revendications.

Il descend jusqu'au fond de la fosse Renard, profonde de 675 mètres, et la visite jusque dans ses galeries les plus étroites, pendant cinq heures. Il pose des questions sur la grève de 1866.

Il rentre de ce voyage avec une documentation vivante et une conscience aigüe de tous les maux qui minent cette société de houilleurs. L’enquête se poursuit à Paris dans les milieux des militants ouvriers socialistes. Il écoute Jules Guesde, Paul Lafarge, le gendre de Marx. Zola se retire dans son cabinet de travail pour écrire la première page de Germinal le 2 avril 1884. Son « roman socialiste » lui donne un « travail de chien » et il en écrira la dernière page le 25 février 1885.

La sortie de Germinal se fait en « feuilletons », un genre littéraire très prisé dans la seconde moitié du XIXe siècle, et paraît par épisode dans le magazine Gil Blas, suivant la volonté de Zola de mettre son œuvre à la portée d’un public le plus large possible.

Contexte social de l'histoire de Germinal

L’action de Germinal se déroule entre 1866 et 1867. À cette époque, les ouvriers ont remporté le droit de grève deux ans auparavant, mais ne possèdent encore ni le droit de presse et de réunion, ni le droit de syndicat, et les enfants de moins de treize ans sont toujours autorisés à travailler.

C'est également l'époque qui suit la création de la première véritable forme d'organisation internationale sociale, l'AIT, fondée en 1864 à Londres et disparue en 1872. C'est à elle que feront appel les ouvriers de Montsou alors qu'ils se préparent à la grève.

C'est dans un contexte de crise sociale que le roman prend place : tout d'abord, la population française atteint une inflation de 10 % depuis 1845 ; elle a pratiquement doublé. En 1850, un exode rural fait augmenter la population des villes, et le travail commence à manquer en 1860.

Rappelons que le chômage n'est pas indemnisé et que la vie reste pénible. Alors que le niveau de vie s'améliore dans les campagnes à cause du flux de consommation, les bourgeois gagnent du pouvoir face à l'aristocratie avec l'industrialisation des infrastructures.

Contexte historique et ​social de l'écriture de Germinal

L’Empire de Napoléon III tombe en 1870 ; les Républicains écrasent le mouvement ouvrier dans le sang en mai 1871. En 1873, le krach boursier de Vienne est suivi de récessions entraînant un peu plus l'économie française dans la crise (alors que la France est alors un pays prospère et puissant). La nation est une nouvelle fois en proie à des soulèvements ouvriers, et le mouvement s'organise entre 1877 (date de parution de L’Assommoir) et 1885.

Le gouvernement réagit parfois brutalement, mais les rivalités entre Communistes et Anarchistes font perdre des sièges au mouvement ouvrier aux législatives de 1881, auxquelles Germinal fait écho. Les luttes de 1880-1884 se superposent aux conditions sociales de la fin du Second Empire.

Zola publie l’article « La République en Russie » en 1880 : il est sensible aux révoltés nihilistes et aux femmes révoltées luttant pour leur survie derrière Bakounine. Les images fondatrices de Germinal se mettent en place.

Le 21 février 1878, la grève touche 12 000 mineurs à Anzin et dure jusqu’au 17 avril : Zola s’y rend le 23, son enquête est d'une efficacité et d'une précision sans précédent. Les ouvriers remportent l'interdiction de travail pour les femmes et les enfants.

Contexte Historique Germinal - Conclusion

La critique s’incline, pour la première fois devant Zola, mais on admire l'esthétisme du roman pour mieux en escamoter la portée sociale. La fermeture du dernier puits d’extraction de charbon en 1990 dans le Pas-de-Calais a propulsé l’œuvre de Zola au rang de véritable témoignage historique. La « lutte du capital et du travail » aura su trouver son chemin au début du XXe siècle pour marquer l'histoire contemporaine.

Germinal Contexte Historique - Textes utiles​

Germinal Contexte Historique

[0]
No user reviews yet - you can be the first to review this eBook.